Prêt relais lors d’un achat immobilier : pourquoi, quand, comment ?

Vous venez de trouver la maison de vos rêves et envisagez de l’acheter sauf que vous n’avez pas encore réussi à vendre votre résidence principale actuelle pour financer le projet ? La solution consiste à passer par un prêt relais. Un produit bancaire de plus en plus courant, mais qui est à utiliser avec précautions en raison de ses risques.

Qu’est qu’un prêt relais ?

Une naissance, une mutation professionnelle, une envie simple de changement…il existe beaucoup de raisons qui peuvent pousser un particulier à vouloir déménager. Cependant, comment faire pour acheter une autre résidence alors qu’on est encore propriétaire de sa maison actuelle ? Le prêt relais intervient justement pour régler ce type de problématique. L’offre s’adresse aux particuliers désireux d’acheter un nouveau bien immobilier, mais qui n’ont pas encore réussi à vendre le précédent. Elle donne l’opportunité de profiter d’un financement pour saisir une bonne affaire ou acheter la maison de ses rêves sans forcément attendre que l’autre soit vendu. Le prêt relais permet d’éviter de souscrire à un crédit classique dont les démarches sont très longues et qui coûte aussi relativement cher.

Le montant du crédit accordé représente entre 50% et 80% du bien à vendre. Le montant dépend de chaque situation. Si le client a déjà obtenu un compromis ou une promesse de vente sur la maison qu’il souhaite liquider, la banque se montrera clémente et sera prête à allouer un prêt relais d’un montant élevé. En revanche, si aucun acheteur potentiel ne se profile à l’horizon, les risques sont plus importants pour l’organisme financier et l’avance qu’il concèdera sera limitée.

Les modalités de remboursement

Le prêt relais se décline en trois types :

  • prêt “sec” : l’emprunteur doit rembourser les intérêts et les assurances tous les mois. Le reste du crédit sera soldé lorsque la maison sera vendue.
  • prêt assorti d’un crédit immobilier : il est proposé lorsque les sommes perçues par le prêt relais sont insuffisantes pour acheter la seconde maison. Un crédit immobilier doit alors être souscrit pour compléter les fonds nécessaires.
  • prêt relais avec franchise totale : la totalité du crédit n’est remboursée qu’après la vente du bien en question.

Les avantages et risques d’un prêt relais

À bien des égards, le prêt relais est avantageux. Il permet de saisir une occasion unique d’acquérir la maison de ses rêves, évite de brader son bien ou de louer un autre logement pendant la transition.

Cependant, c’est aussi une offre à double tranchant qui comporte un certain nombre de risques. Un particulier qui n’a pas encore soldé le crédit destiné à financer son premier bien et qui contracte en plus un prêt relais va devoir honorer le remboursement de deux emprunts. Cela risque de mettre à mal ses propres finances et pire, entraîner un surendettement. Autre cas de figure : un prêt relais s’étend généralement sur une période de un à deux ans. Si la maison ne parvient pas à être vendue durant ce laps de temps, l’emprunteur devra se débrouiller pour rembourser sa banque.

Ajouter un commentaire